EXPOSITION > À PARTIR DE... Il Mondo Nuovo de Giandomenico Tiepolo










EXPOSANTS

Emmanuel Aragon, France/ Florence Barbéris, France/ Jean-Louis Bec, France/ Marie-Christine Beguet, France/ Claude Berthel, France/ Jean-Pierre Brazs, France/ Laurence Briat, France/ Marina Cartiant, France/ Didier Christophe, France/ Sylvie Christophe, France/ Sandrine Cnudde, France/ Denise Collet-Lagarde, France/ Anne Damesin, France/ Antoinette Danescu-Dugas, France/ Anne Deltour, France/ Eva Demarelatrous, France/ Rika Deryckere, France/ Seydina Ousmane Diamé, Sénégal/ Dominique Digeon, France/ Christelle Dreux, France/ Florence Dufier, France/ Gisèle Durand Ruiz, France/ Delphine Epron, France/ Claire Feuillet, France/ Claudine Filhol, France/ Claude Francheteau, France/ Doriane François, France/ Odile Gantier, France/ Elisabeth Gérony, France/ Thierry Gilhodez, France/ Daniel Giraud, France/ Karine Granger, France/ Eve Guerrier, France/ Patrice Hamel, France/ Eric Hengl, France/ Hélène Héniquez, France/ Emmanuelle Jamme, France/ Cyrille Jazédé, France/ Fabien Jouanneau, France/ Gyöngyi Károli-Zöld, Roumanie/ Andor Komives, Roumanie/ Mariusz Korbański, Pologne/ Akiko Kotani, États-Unis/ Estelle Lacombe, France/ Danielle Lamaison, France/ Thomas Lannette, France/ François Lenhard, France/ Gérard Lheriteau, France/ Ghislaine Loyré de Hauteclocque, France/ Sandrine Marsaud, France/ Ludovic Menesson, Belgique/ Thierry Montoy, France/ Domenico Olivero, Italie/ Isis Olivier, France/ Ophélie Pauchet, France/ Geraldine Pawletta, France/ Fatiha Rahmouni, France/ Véronique Raulin, France/ Catherine Rebeyre, France/ Pierre Remy, France/ Isabelle Rochemars, France/ Dorothée Sadowski, France/ Marie-Christine Schrijen, France/ Jean-Pierre Thein, France/ Jacques Valot, France/ Anne-Marie Vesco, France/ Christelle Westphal, France/ Olivier Ziller, France/ Renata Zolcinska, France/




69 artistes
54 oeuvres > 30 x 30
9 oeuvres > 30 x 30 x 30
6 oeuvres > DVD, 1 minute


L'exposition va circuler jusqu'en août 2011
- Ganges : Médiathèque Lucie Aubrac
- Ganges : Polyclinique Mutualiste Saint Louis
- Nîmes, en partenariat avec la Galerie NegPos
- Tulle



__________________



À PARTIR DE…

(FROM... / ANHAND... / A PARTIRE DA... /
A PROPÓSITO DE...)



Pour la deuxième année, ART-connexion organise un appel à participation qui s'adresse à des artistes engagés dans une démarche artistique professionnelle et aux étudiants en Écoles d'Art, français et étrangers.

Une œuvre de l'histoire de l'art est proposée comme point de départ du travail artistique. Il s'agit de (re)visiter de manière dynamique et contemporaine la notion de "modèle".

Chaque participant est invité à se laisser interroger par la confrontation avec l'œuvre proposée et à développer un point de vue personnel actuel, à la fois conceptuel et sensible. Au final, ni copie, ni répétition mais une mise en espace contemporaine qu'il s'agit, pour chacun, d'articuler avec l'ensemble de son travail artistique.

 

Pour l'édition 2010/2011, soixante-neuf artistes internationaux (Belgique, États-Unis, Grande-Bretagne, France, Italie, Pologne, Roumanie, Sénégal) présentent 1 œuvre réalisée

À PARTIR DE… Il Mondo Nuovo

de Giandomenico Tiepolo (1791)

54 oeuvres > 30 x 30cm  //  9 oeuvres > 30 x 30 x 30cm  //

6 oeuvres > DVD, 1 minute.

 

La fresque « Il Nuovo Mondo » de Giandomenico Tiepolo présentée depuis juin 2001 au Musée du XVIIIè siècle vénitien de Ca'Rezzonico fait partie des fresques qui décoraient la villa de Zianigo, petite ville près de Mirano.

Cette grande fresque (5 mètres de large) surprend par le point de vue choisi : Une foule, de dos. Le titre Le Nouveau Monde n'est pas anodin. Cette oeuvre a été réalisée en 1791.

Giandomenico Tiepolo a réalisé plusieurs oeuvres présentant des foules de dos. Quelque chose l'intéresse de manière répétée, insistante, dans cette mise en scène.

Dans « Il Mondo Nuovo », tous les personnages sont de dos, aucun visage n'est visible, à l'exception de 5 visages. Tout-à-fait à gauche, à moitié caché, le masque d'un Pulchinella.  Tout-à-fait à droite, une jeune femme tient un éventail ouvert sous son visage, de profil ; son corps est de face. Tout-à-fait au centre de la peinture, un jeune garçon. Son visage de ¾ face est dans le prolongement de la ligne du toit. Son corps est tourné vers nous. Dans la partie droite, deux personnages se tiennent de profil : représentation du père, Giambattista Tiepolo, un peu engoncé et renfrogné, et du fils, Giandomenico Tiepolo, qui scrute et regarde avec son lorgnon. Il se représente dans cette posture : celui qui scrute.

Et cette palissade, qui ressemble à un dos de peinture, comme chez Velasquez (Les Ménines)... Et ce personnage à la silhouette noire qui tient un bâton – un trait noir – dont les extrémités plongent dans la couleur bleue...

Les corps et les silhouettes de la fresque sont lisibles comme des découpages. L'espace horizontal bleu est traité sur le même « plan » que la découpe de la foule.

Est-ce cette (relative) simplification qui fait dire à certains que Giandomenico Tiepolo est moins bon peintre que son père ? Le fils a beaucoup travaillé avec son père. Celui-ci a peint beaucoup de foules, mais  de face. Ses personnages de dos sont plus rares.

Les représentations graphiques différentes correspondent à des positionnements, des choix, des visions du monde différents.

« Il Mondo Nuovo » de Giandomenico Tiepolo est une oeuvre très singulière dont la mise en espace subtile et complexe suscite le questionnement.


Marie-Dominique Guibal, commissaire d'exposition

 






28/08/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres